Un polluant hivernal dans votre air intérieur : le monoxyde de carbone

Un polluant hivernal dans votre air intérieur : le monoxyde de carbone

CBM 25 a le plaisir de collaborer avec ATMO - Franche Comté (Fédération regroupant les associations de surveillance de la qualité de l'air). Chaque mois, nous relaierons une actualité en rapport avec la qualité de l'air (polluants, bulletin allergologique...). Ce mois-ci, nous faisons un point sur le monoxyde de carbone.

L’hiver revient, et, avec les premiers froids, nous rallumons doucement le chauffage… Mais savez-vous qu’un dispositif mal réglé peut être à l’origine d’un dangereux polluant de l’air intérieur ?

Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore, inodore et non irritant: impossible à détecter sans matériel approprié. Il s’agit pourtant d’un gaz toxique extrêmement dangereux pour la santé. Présent dans l’air, il entre dans nos poumons où il se fixe dans le sang, à la place de l’oxygène. Les premiers symptômes d'une intoxication au CO sont :

- Mal à la tête, nausées, très grande fatigue

- Evanouissements, coma, voire décès dans les cas graves.

Chaque année, en France, on relève en moyenne une centaine de décès liés au CO. Au total, près de 1000 épisodes d’intoxications domestiques légères ou plus graves ont été enregistrés au cours de l’hiver 2013-2014.

D’où vient-il ?

La présence du CO dans l’air résulte d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, gaz, charbon, fuel, pétrole, essence…

Dans l’air intérieur, ses sources principales sont : chaudière ou chauffe-eau mal réglé, cheminée et insert (y compris les cheminées décoratives fonctionnant au gaz ou à l’éthanol), chauffages d’appoint au pétrole, barbecues et grill, engins à moteurs (voiture, tondeuse à gazon) laissés à tourner dans un garage, cuisine, groupe électrogène fonctionnant à l’intérieur, etc.

Comment s’en protéger ?

Des mesures très simples permettent de se protéger du CO :

- Faire régler tous ses appareils de chauffage avant l’hiver, par des professionnels (demandez votre attestation d’entretien, prouvant que l’appareil est bien entretenu !) ;
- Si vous vous chauffez à l’aide d’un poêle ou d’une cheminée, brûlez des matériaux adaptés (par exemple, pas de bois traité ou vernis) ;
- Ne pas utiliser dedans les appareils prévus pour l’extérieur (braséro, barbecues, grill, groupes électrogènes) ;
- Ne pas boucher les ouvertures qui permettent à l’air de circuler (sous les portes, au niveau des fenêtres, bouches d’aérations) ;
- Aérer son logement au moins 10 minutes chaque jour.

Pour plus d’informations :

- Rendez-vous sur le site de l’INPES
- Téléchargez la brochure d’information

Illustration :

Le CO, émis par toute source de combustion (cheminées, cigarettes, …), est un gaz incolore et inodore présent en air intérieur. Emis avant tout par les dispositifs de chauffage mal réglés, il est considéré comme un polluant « hivernal ».
 

Retour