Dépistage des drogues urinaires

Dépistage des drogues urinaires

La consommation de substances stupéfiantes est considérée comme un problème de santé publique.
A titre d’exemple, l’Observatoire français des drogues et toxicomanies estimait en 2005 que la consommation de cannabis concernait en France environ 4 millions de personnes, parmi lesquels 1,2 millions d’usagers réguliers et 550 000 usagers quotidiens.

La lutte contre ce phénomène nécessite une approche multidisciplinaire.
Dans certains cas, le dépistage biologique d’une consommation par un patient peut s’avérer utile. L’urine est alors en général considérée comme le milieu le plus adapté, en raison de la cinétique d’élimination des substances concernées.

Le dépistage des principales drogues et toxiques urinaires est dorénavant réalisé au sein des laboratoires CBM25 : cannabis, opiacés, cocaïne, amphétamines (COCA).

Le recueil se fait au laboratoire.

Une page spécifique au dépistage des drogues urinaires vous est proposée sur le site internet : www.cbm25.fr/analyses/droguesurinaires

Biologiste responsable : Dr Arnaud Rousset – arnaud.rousset@cbm25.fr
 

Retour