Borréliose de Lyme

Borréliose de Lyme

Avec le retour du printemps, attention aux morsures de tiques ! En effet, via leur salive, les tiques peuvent transmettre des bactéries du genre Borrelia responsables de la borréliose ou maladie de Lyme.

Comment se protéger des morsures ?

Les tiques vivant dans les herbes, les pelouses, les haies, les arbustes, il est recommandé de porter des vêtements longs et des chaussures fermées lors des sorties dans la nature, des travaux de jardinage, des jeux dans l’herbe au printemps comme en été. L’emploi de répulsifs sur la peau et les habits est également indiqué sauf chez les jeunes enfants et les femmes enceintes.

A votre retour à la maison, inspecter minutieusement l’ensemble du corps (y compris le cuir chevelu, le dos, les plis cutanés) à la recherche de tiques qui peuvent être minuscules.

Que faire si une tique est accrochée à votre peau ?

Il est nécessaire de retirer la tique le plus tôt possible, un délai d’accrochage supérieur à 24 heures favorise le risque de transmission des bactéries.

Ne surtout pas utiliser d’éther, d’alcool, d’huile pour retirer la tique.

Eviter d’appuyer sur le corps de celle-ci et utiliser de préférence un tire-tique en le tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre pour décrocher la tique.

Désinfecter avec de l’eau et du savon ou à l’aide d’un antiseptique.

Si vous êtes enceinte, consulter votre médecin.

Surveiller la région de la morsure car les premiers signes d’infection par une Borrelia vont se manifester à cet endroit. Cette surveillance devra se poursuivre pendant 30 à 45 jours. En cas de contamination par une Borrelia, une tache cutanée rouge indolore, non prurigineuse, dont le diamètre s’accroit  peut apparaitre quelques jours après la morsure : il s’agit de l’érythème chronique migrant (ECM) qui correspond à un stade précoce et localisé de l’infection. Cet ECM, parfois de faible diamètre, peut passer inaperçu selon sa localisation.

Vous devez alors consulter votre médecin qui vous prescrira des antibiotiques afin d’éviter la dissémination de la bactérie dans votre organisme, cette dissémination étant responsable de manifestations articulaires, neurologiques, cutanées.

Vous devez également consulter votre médecin si des symptômes tels que fatigue inexpliquée, maux de tête, fièvre, courbatures, douleurs articulaires apparaissent.

Comment diagnostiquer l’infection à Borrelia ?

Par la sérologie de Lyme. Il s’agit d’une simple prise de sang qui permet de détecter les anticorps produits par l’organisme en cas d’infection. Les IgM apparaissent 4 à 6 semaines après morsure par une tique infestée par Borrelia, les Ig G apparaissant en 6 à 8 semaines.

Quand réaliser une sérologie pour diagnostiquer une borréliose ?

La sérologie de dépistage est d’une faible sensibilité ( environ 50% ) au stade précoce localisé c’est-à-dire en cas d’ECM.
En revanche, une sérologie peut aider au diagnostic des phases disséminées de la maladie qui se manifestent par des signes neurologiques (neuroborréliose, méningoradiculites sensitives), articulaires (arthrite de Lyme), cutanés (lymphocytome borrélien, acrodermatite chronique atrophiante), manifestations cardiaques, oculaires.

Comment se déroule une sérologie de Lyme au laboratoire d’analyses CBM25 ?

Après une prise de sang non à jeun, la sérologie se déroule en 2 temps :
- sérologie de dépistage par une technique ELISA
- en cas de dépistage positif ou équivoque, une sérologie de confirmation permet d’étudier la spécificité des anticorps par une technique d’immuno- empreinte (Western Blot ou Dot Blot).
La sérologie de dépistage est réalisée sur automate LIAISON XL commercialisé par la société DiaSorin. Les anticorps de nature IgG et IgM sont détectés séparément à l’aide d’antigènes recombinants permettant la mise en évidence d’anticorps produits contre les Borrelia du groupe« Borrelia burgdorferi sensu lato » qui comprend, entre autre, B. burgdorferi sensu stricto, B. afzelii, B. garinii.

La sérologie de confirmation est réalisée avec les réactifs distribués en France par la société ALL DIAG (et Outre- Rhin par la société MIKROGEN). Les réactifs utilisés permettent d’étudier la spécificité des anticorps dirigés contre les Antigènes p100- VlsE- p58- p41- p39- OspA- OspC-p18 des espèces de Borrelia suivantes :
- les 3 espèces B. burgdorferi sensu stricto, B. afzelii, B. garinii
- l’espèce B .bavariensis (anciennement rattachée à l’espèce B. garinii)
- ainsi que l’espèce B. spielmanii
Sa sensibilité est de 97 % et sa spécificité est de 99 %.
Le test de confirmation par immuno- empreinte est, selon les recommandations actuelles de la Nomenclature des Actes de Biologie Médicales (NABM), déclenché pour confirmer ou infirmer la positivité d’une sérologie de dépistage. S’il ne fait pas suite à un dépistage positif ou équivoque, il n’est pas remboursable par les organismes d’assurances maladie.

Le résultat de votre sérologie est positif, que devez- vous faire ?

Une sérologie de Lyme positive prouve que vous avez été en contact avec une bactérie du genre Borrelia. Elle ne permet pas toujours de dater une infection, les anticorps Ig M pouvant persister plusieurs mois voire des années. Votre médecin prendra en considération le résultat de la sérologie ainsi que les symptômes que vous présentez pour porter le diagnostic de maladie de Lyme et débuter un traitement approprié

Biologiste : Françoise Caburet - françoise.caburet@cbm25.fr

Bibliographie :
Revue Francophone des Laboratoires- Décembre 2013- N°457, p 35-49 : La Borréliose de Lyme
 

Retour