cbm 25
Votre compte sera bloqué après 4 tentatives infructueuses
pas encore inscrit ?
DÉCOUVERTE
ASSISTANCE
MOT DE PASSE PERDU ?

Edito

Le Laboratoire de Biologie Médicale CBM25 est le plus important laboratoire multisite franc-comtois.

Historiquement basé sur l'agglomération bisontine avec quatre sites, sa réputation d'excellence, lui a permis de fédérer l'ensem...
lire la suite


Accès rapide
Informations Patients
Informations Professionnels de santé

Vous êtes patient ou professionnel de santé, inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé de nos dernières nouveautés.


CONSULTER
les archives


Actualités

Borréliose de Lyme

publié le 01/04/2014

Avec le retour du printemps, attention aux morsures de tiques ! En effet, via leur salive, les tiques peuvent transmettre des bactéries du genre Borrelia responsables de la borréliose ou maladie de Lyme.

Comment se protéger des morsures ?

Les tiques vivant dans les herbes, les pelouses, les haies, les arbustes, il est recommandé de porter des vêtements longs et des chaussures fermées lors des sorties dans la nature, des travaux de jardinage, des jeux dans l’herbe au printemps comme en été. L’emploi de répulsifs sur la peau et les habits est également indiqué sauf chez les jeunes enfants et les femmes enceintes.

A votre retour à la maison, inspecter minutieusement l’ensemble du corps (y compris le cuir chevelu, le dos, les plis cutanés) à la recherche de tiques qui peuvent être minuscules.

Que faire si une tique est accrochée à votre peau ?

Il est nécessaire de retirer la tique le plus tôt possible, un délai d’accrochage supérieur à 24 heures favorise le risque de transmission des bactéries.

Ne surtout pas utiliser d’éther, d’alcool, d’huile pour retirer la tique.

Eviter d’appuyer sur le corps de celle-ci et utiliser de préférence un tire-tique en le tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre pour décrocher la tique.

Désinfecter avec de l’eau et du savon ou à l’aide d’un antiseptique.

Si vous êtes enceinte, consulter votre médecin.

Surveiller la région de la morsure car les premiers signes d’infection par une Borrelia vont se manifester à cet endroit. Cette surveillance devra se poursuivre pendant 30 à 45 jours. En cas de contamination par une Borrelia, une tache cutanée rouge indolore, non prurigineuse, dont le diamètre s’accroit  peut apparaitre quelques jours après la morsure : il s’agit de l’érythème chronique migrant (ECM) qui correspond à un stade précoce et localisé de l’infection. Cet ECM, parfois de faible diamètre, peut passer inaperçu selon sa localisation.

Vous devez alors consulter votre médecin qui vous prescrira des antibiotiques afin d’éviter la dissémination de la bactérie dans votre organisme, cette dissémination étant responsable de manifestations articulaires, neurologiques, cutanées.

Vous devez également consulter votre médecin si des symptômes tels que fatigue inexpliquée, maux de tête, fièvre, courbatures, douleurs articulaires apparaissent.

Comment diagnostiquer l’infection à Borrelia ?

Par la sérologie de Lyme. Il s’agit d’une simple prise de sang qui permet de détecter les anticorps produits par l’organisme en cas d’infection. Les IgM apparaissent 4 à 6 semaines après morsure par une tique infestée par Borrelia, les Ig G apparaissant en 6 à 8 semaines.

Quand réaliser une sérologie pour diagnostiquer une borréliose ?

La sérologie de dépistage est d’une faible sensibilité ( environ 50% ) au stade précoce localisé c’est-à-dire en cas d’ECM.
En revanche, une sérologie peut aider au diagnostic des phases disséminées de la maladie qui se manifestent par des signes neurologiques (neuroborréliose, méningoradiculites sensitives), articulaires (arthrite de Lyme), cutanés (lymphocytome borrélien, acrodermatite chronique atrophiante), manifestations cardiaques, oculaires.

Comment se déroule une sérologie de Lyme au laboratoire d’analyses CBM25 ?

Après une prise de sang non à jeun, la sérologie se déroule en 2 temps :
- sérologie de dépistage par une technique ELISA
- en cas de dépistage positif ou équivoque, une sérologie de confirmation permet d’étudier la spécificité des anticorps par une technique d’immuno- empreinte (Western Blot ou Dot Blot).
La sérologie de dépistage est réalisée sur automate LIAISON XL commercialisé par la société DiaSorin. Les anticorps de nature IgG et IgM sont détectés séparément à l’aide d’antigènes recombinants permettant la mise en évidence d’anticorps produits contre les Borrelia du groupe« Borrelia burgdorferi sensu lato » qui comprend, entre autre, B. burgdorferi sensu stricto, B. afzelii, B. garinii.

La sérologie de confirmation est réalisée avec les réactifs distribués en France par la société ALL DIAG (et Outre- Rhin par la société MIKROGEN). Les réactifs utilisés permettent d’étudier la spécificité des anticorps dirigés contre les Antigènes p100- VlsE- p58- p41- p39- OspA- OspC-p18 des espèces de Borrelia suivantes :
- les 3 espèces B. burgdorferi sensu stricto, B. afzelii, B. garinii
- l’espèce B .bavariensis (anciennement rattachée à l’espèce B. garinii)
- ainsi que l’espèce B. spielmanii
Sa sensibilité est de 97 % et sa spécificité est de 99 %.
Le test de confirmation par immuno- empreinte est, selon les recommandations actuelles de la Nomenclature des Actes de Biologie Médicales (NABM), déclenché pour confirmer ou infirmer la positivité d’une sérologie de dépistage. S’il ne fait pas suite à un dépistage positif ou équivoque, il n’est pas remboursable par les organismes d’assurances maladie.

Le résultat de votre sérologie est positif, que devez- vous faire ?

Une sérologie de Lyme positive prouve que vous avez été en contact avec une bactérie du genre Borrelia. Elle ne permet pas toujours de dater une infection, les anticorps Ig M pouvant persister plusieurs mois voire des années. Votre médecin prendra en considération le résultat de la sérologie ainsi que les symptômes que vous présentez pour porter le diagnostic de maladie de Lyme et débuter un traitement approprié

Biologiste : Françoise Caburet - françoise.caburet@cbm25.fr

Bibliographie :
Revue Francophone des Laboratoires- Décembre 2013- N°457, p 35-49 : La Borréliose de Lyme
 

Nouveauté site internet : la page « informations patients »

publié le 24/03/2014

La page « informations patients » est maintenant disponible sur notre site internet www.cbm25.fr par un lien rapide depuis la page d’accueil de notre site internet.

Les informations disponibles permettent de bien préparer votre venue dans nos laboratoires.

Cette page répond aux questions les plus fréquentes posées par les patients :

- Dois-je être à jeun ?
- Dois-je prendre un RDV ?
- Quels documents apporter au laboratoire ?
- Comment se déroule un prélèvement chez un enfant ?
- Quels sont les délais de rendus de résultats ?
- Quels sont les moyens de recevoir ses résultats d’analyses ?

Nous espérons que cette nouvelle page « informations patients » vous donne satisfaction et réponde à vos questions.

N’hésitez pas à nous faire parvenir toutes remarques ou suggestions : webmaster@cbm25.fr
 

Certification ISO 9001 : 2008 du centre d'AMP de la Polyclinique de Franche-Comté

publié le 19/02/2014

Afin de faire reconnaître sa volonté d’améliorer en continu les services qu’il délivre, le centre d'AMP de la Polyclinique de Franche-Comté a initié en 2011 une démarche de certification à la norme ISO 9001, qui est la référence internationale en matière de management de la Qualité.

Suite au travail mené conjointement par des professionnels de la SCP de gynécologie, de CBM 25 et de la Polyclinique de Franche-Comté, c’est avec succès que le centre d'AMP a été audité par un organisme indépendant en novembre 2013.

Depuis le 6 janvier 2014, le centre d'AMP de la Polyclinique de Franche Comté est certifié ISO 9001  : 2008 pour une durée de trois ans.

Cette certification couvre l’ensemble des prestations effectuées par le centre dans le cadre de la prise en charge du couple infertile, à savoir l’accueil, le diagnostic médical et biologique, les traitements d’Assistance Médicale à la Procréation, jusqu’au suivi des prises en charge.
Cette certification est un gage de confiance sur la prise en charge des couples.

Dosage de l’activité coagulante du Facteur X

publié le 07/02/2014

Le Facteur X ou Facteur STUART est une glycoprotéine dont la synthèse hépatique dépend de la vitamine K.

Son dosage est indiqué dans le cadre du diagnostic d’un déficit constitutionnel ou acquis en facteur X. Ce déficit est évoqué devant un allongement du Temps de Quick (TQ) et du Temps de Céphaline avec Activateur (TCA).

Le déficit constitutionnel (mode de transmission autosomique récessif) est exceptionnel. Les déficits sévères sont retrouvés uniquement chez les homozygotes ou les hétérozygotes composites.

Les déficits acquis en facteur X peuvent être :

  • associés à celui des facteurs II, VII et IX dans les traitements par les anti-vitamines K ou les carences d'apport ou d'absorption de vitamine K.
     
  • associés à celui des facteurs II, V et VII dans le cadre des insuffisances hépatiques, des états de fibrinolyse et de coagulation intravasculaire disséminée (CIVD).
     
  • isolés lors d’une amylose, d’un myélome et dans de rares cas devant la présence d’anticorps anti-Facteur X.


Le dosage du facteur X est maintenant réalisé à CBM25.

Toutes les informations relatives à ces examens sont consultables sur ce site internet www.cbm25.fr onglet « analyses » rubrique « référentiel des analyses ».

Biologiste responsable : Dr Alexis COULON - alexis.coulon@cbm25.fr
 

Recherche et Identification d’un anticoagulant circulant de type lupique

publié le 07/02/2014

Les anticoagulants circulants (ACC) de type lupique font partie de la grande famille des anticorps anti-phospholipides (APL) au même titre que les anticorps anti-cardiolipines ou anticorps anti-béta2-glycoprotéines 1 (AC B2GP1).

La présence persistante d’un APL (> 3 mois) fait partie des critères diagnostiques du syndrome des anti-phospholipides (SAPL).

Le SAPL associe au moins un critère clinique et biologique suivant :

  • thrombose veineuse ou artérielle et/ou pathologies obstétricales (mort fœtale inexpliquée, au moins 3 fausses- couches spontanées avant 10 semaines de grossesse, une naissance prématurée avant 34 SA en raison d’une pré-éclampsie sévère, d’une éclampsie ou d’une insuffisance placentaire sévère)
     
  • présence persistance d’anticoagulant circulant de type lupique et/ou anticorps anti-cardiolipines et/ou AC B2GP1

 La recherche d’anticorps anti-phospholipides nécessite donc différentes techniques:

  • des techniques immunologiques pour la recherche des anti-cardiolipines et des anti- β2GP1 déjà effectuées à CBM25
     
  • des techniques de coagulation pour la recherche et l’identification des anticoagulants circulants de type lupique qui suivent les recommandations de l’ISTH (International Society on Thrombosis and Haemostasis) :

                           - TCA utilisant une céphaline sensibilisée (PTT LA)

                           - Temps de venin de vipère Russel dilué (dRVVT)

Ces deux techniques de coagulation sont maintenant remboursées par les organismes d’assurance maladie et réalisées par CBM25.

Indications de la recherche :

  • thrombose artérielle ou veineuse du sujet jeune (<50ans)
     
  • thrombose de localisation inhabituelle
     
  • pertes fœtales tardives (> 10 semaines de grossesse), toutes thromboses ou complications obstétricales survenant dans un contexte auto-immun
     
  • fausses couches spontanées précoces
     
  • découverte fortuite d’un allongement isolé du TCA chez un sujet asymptomatique

Enfin toute recherche positive d’un ACC de type lupique doit être contrôlée sur un nouveau prélèvement à plus de 3 mois d’intervalle afin de confirmer le diagnostic de SAPL.

Toutes les informations relatives à ces examens sont consultables sur notre site internet www.cbm25.fr onglet « analyses » rubrique « référentiel des analyses ».

Biologiste responsable : Dr Alexis COULON - alexis.coulon@cbm25.fr


1

 

 
• ACCUEIL
Site réalisé par Amenothes Conception
Mentions légales
Contacter le webmaster

• NOS LABORATOIRES
• DICTIONNAIRE DES ANALYSES
• ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION
• LIENS
• ACTUALITÉS
• CONTACT
• NEWSLETTER
• CONSULTEZ VOS RÉSULTATS
voir la version mobile